Emotions, Fatigue, Flow Inside, Soin de soi

Vers l’accomplissement de soi à travers les besoins

Découvrez comment atteindre l’accomplissement de soi en satisfaisant vos besoins. Comprenez les théories de la hiérarchie des besoins d’Abraham Maslow et de l’analyse transactionnelle pour apprendre à identifier et satisfaire vos besoins émotionnels, sociaux et physiologiques.

Tout le monde a des besoins, qu’ils soient biologiques, psychologiques ou sociaux. Mais ce n’est pas tout le monde qui connait quels sont ses besoins, et encore moins comment les satisfaire. C’est pourquoi il est si important de comprendre comment trouver et satisfaire ses besoins. Cet article aborde deux théories qui peuvent vous aider à le faire : La hiérarchie des besoins d’Abraham Maslow et l’analyse transactionnelle (AT).

Les besoins définies par Abraham Maslow  

Abraham Maslow était un psychologue américain qui a proposé un modèle hiérarchique de cinq besoins humains fondamentaux dans son article de 1943 intitulé A Theory of Human Motivation. Ce modèle est communément appelé la pyramide de Maslow. Selon Maslow, ces besoins sont classés dans un ordre hiérarchique allant des besoins physiologiques de bas niveau, comme la nourriture et le logement, aux besoins d’accomplissement personnel de plus haut niveau, comme la créativité et la moralité. Voici un aperçu des cinq niveaux de besoins selon la théorie de Maslow : 

  • Besoins physiologiques : Il s’agit des besoins fondamentaux de survie tels que la nourriture et l’eau, l’air, le sommeil, les vêtements, le logement et le sexe. 
  • Besoins de sécurité : Il s’agit de la sécurité physique, comme la protection contre le danger ou les dommages, de la sécurité émotionnelle, y compris la fiabilité, de la stabilité financière, de la sécurité sanitaire et de l’absence de peur ou d’anxiété. 
  • Besoins d’amour et d’appartenance : Il s’agit notamment de l’acceptation sociale par les membres de la famille ou les pairs, de l’amitié, des relations amoureuses, du sentiment d’être nécessaire, désiré ou aimé par quelqu’un d’autre et du sentiment d’appartenir à un groupe ou à une communauté.
  • Besoins d’estime : Ils comprennent l’estime interne (respect de soi), comme la confiance en soi, l’estime de soi et la valeur personnelle. L’estime externe comprend la reconnaissance d’autrui, comme le respect des pairs, l’admiration des autres et le statut au sein d’un groupe ou d’une communauté. 
  • Besoins d’accomplissement personnel : Il s’agit de l’épanouissement personnel par l’expression créative, comme l’art, la musique ou l’écriture ; l’exploration de la connaissance pour elle-même ; la capacité à résoudre des problèmes ; l’autonomie dans les décisions de vie sans influences extérieures ; la moralité dictée par ses propres valeurs plutôt que par celles imposées par la société.

Les besoins définis par l’Analyse Transactionnelle (AT)  

En plus de la pyramide de Maslow, il existe un autre cadre qui peut être utilisé pour comprendre nos besoins : l’analyse transactionnelle (AT). L’AT est une approche psychanalytique développée dans les années 1950 par Eric Berne qui postule que notre comportement consiste en des transactions entre nous-mêmes (états du moi) et les autres (transactions). Dans l’AT, on parle de trois soifs primaires : le besoin de structure, le besoin de stimulation et le besoin de reconnaissance.  

Comprendre ces trois soifs peut nous aider à devenir plus conscients de nos propres modèles de comportement afin de mieux répondre à nos propres besoins à chaque niveau de la pyramide mentionnée ci-dessus. Examinons chacun de ces besoins en détail : 

  • Besoin de structure : Il s’agit du désir d’ordre dans sa vie. Il s’agit notamment d’établir des frontières solides entre le temps de travail et le temps passé à la maison ; de se fixer des objectifs clairs avec des échéances réalisables ; de maintenir une certaine cohérence dans les routines comme les programmes d’exercice ou les habitudes alimentaires, etc. ; de tenir les engagements pris à l’interne ou à l’externe, par exemple, de prendre du temps pour les amis lorsqu’on le promet malgré d’autres engagements, etc. 
  • Besoin de stimulation : Il s’agit du désir de nouveauté dans sa vie, qui peut prendre n’importe quelle forme : stimulation physique par des activités sportives ou des passe-temps comme la peinture, la danse, la musique, etc. ; stimulation mentale par des livres, des films, des documentaires, etc.   
  • Besoin de reconnaissance : Il s’agit du désir de reconnaissance à la fois interne par des pratiques d’auto-validation comme la tenue d’un journal, etc. et externe, par exemple les éloges des collègues de travail, etc. Il s’agit également de célébrer les petites réussites qui permettent d’atteindre des objectifs plus importants, ce qui aide à maintenir le niveau de motivation même dans les moments difficiles où les progrès semblent lents.

Deux approches complémentaires pour atteindre l’accomplissement de soi 

Un besoin est donc une exigence impérieuse qui émane de votre volonté de satisfaire votre vie personnelle ou professionnelle. La compréhension de celui-ci exige de les reconnaitre et de les admettre afin de comprendre ce qui se joue dans l’instant présent.  

Il parait difficile de les satisfaire dès lors que nous en n’ayons pas connaissance ou bien que nous estimons ne pas pouvoir les combler.  Quoi qu’il en soit, un ou des besoins satisfait(s) confèrent à l’équilibre et au bien-être de l’individu. Un parfait alignement tête, cœur, corps. 

Il faut acquérir une dose de sagesse et d’humilité pour reconnaitre ce qu’il nous manque vraiment, au-delà d’une notion de survie et de sécurité dans ce monde de plus en plus incertain. Il faudra sans doute une prise de recul suffisante pour ne pas se laisser intimider par une telle introspection. Le pas de côté nécessaire pour définir l’envie derrière ce besoin si longtemps mis sous silence. 

Il reste donc cette question fondamentale qui sera la seule manière de définir ce qu’il vous manque ici et maintenant : quel besoin avez-vous aujourd’hui qui vous empêche de vous accomplir demain ? . Y réfléchir, c’est déjà avancer !